La douce révolution du Phénix

172 jours. C’est le nombre de jours durant lesquels je me suis tue.

La plume n’est pas chose aisée. On sait qu’elle est là, qu’elle attend, qu’elle vit en nous, quelque part. On cohabite.  Parfois, elle se manifeste frénétiquement. Et parfois, elle est comme dans le coma. Pas morte, mais endormie, somnolente. C’est justement un « coma » qui m’a fait ranger cette plume durant 172 jours, où rien ne sortait. Les mots étaient enfouis.

Puis il suffit juste parfois d’un événement, d’un bonheur, d’une joie, d’une révélation pour que l’écriture et l’envie reviennent.

Pour certains, c’est 172 jours. Pour d’autres, ce sont dix années de silence. Reclus, dans la perdition, Lire la suite

Les talons aiguilles

Il y a des objets qui deviennent symboles, des bruits qui se font résonances et ne vous quittent jamais.

Chacun de nous a le sien, ce petit son qui reste en tête et qu’on sait qu’on entendra jusqu’à son dernier souffle, comme un petit refrain qui ne s’éteint jamais. Un réflexe pavlovien. Entendre cela et réagir, avoir des images devant les yeux.

La Madeleine de Proust sans l’odeur ou le goût, juste Lire la suite

Une ambition intime

Il y a si longtemps que je n’étais pas venue sur ce site pour vous donner des impressions, des humeurs, des ressentis. La vie m’avait accaparée et j’ai dû m’absenter durant ces plus de trois mois.

Toutefois, l’actualité me permet de revenir avec une critique de l’émission diffusée sur M6 dimanche soir, « Une ambition intime ». Il s’agit d’une émission basée sur l’interview de personnalités politiques, mais sans faire allusion à leurs idées. Ici, ce qui intéresse l’animatrice, Karine Le Marchand, c’est de montrer le côté pile de nos hommes politiques : leur histoire, leur ambition, leur vie au quotidien. Le côté face, nous le voyons dans les journaux télévisés, dans les séances parlementaires. Là, il s’agit de nous donner, une fois n’étant pas coutume, l’image de l’homme ou la femme et de nous amener intrinsèquement à réfléchir à leurs parcours et le pourquoi de certains choix.

Je ne vais pas, pour la énième fois, faire l’article sur ce que je pense des idées politiques. J’en ai moultes fois parlé ici et il n’est surprise pour personne que Lire la suite

Sous mes pavés…

C’était aussi au printemps. Ils étaient jeunes, à peine sortis de l’enfance. Des idéaux plein la tête.

Et l’envie d’en découdre avec la vie, la liberté. Celle qu’ils idéalisaient en écoutant les chansons de Ferrat, les poèmes d’Eluard.

C’était aussi la jeunesse. Des gamins de la rue, de banlieue. La banlieue d’avant. Des gamins bien élevés et propres sur eux, mais des rebelles Lire la suite

La Bête

On dit que la Bête ne tape jamais deux fois au même endroit. Et pourtant, alors que nous étions encore dans le début de notre journée de dimanche à observer le ciel, à se plaindre de la pluie, du vent, de frivolités du quotidien qui nous font oublier que Lire la suite

L’Auguste

Il y a des phrases qu’on entend dire par des gens plus âgés que soi lorsqu’on est jeune et auxquelles on ne veut porter attention, pensant qu’on sait tout sur tout.

Jusqu’au jour où on repense à sa mère disant « Attention, tu vas glisser », alors qu’on a les fesses endolories par la chute…

Il y a des gens qui savent avant nous, qui comprennent, et des petites Lire la suite

Les vieux amants

Quelques jours déjà que je me torture, prise entre l’envie de vous livrer ce texte et le respect que je dois, par pudeur, à leur intimité.

Cependant, je ne peux m’empêcher de partager cet instant suspendu, de ceux qui vous restent en mémoire et dont vous savez, au moment même où vous les vivez, que c’est une Lire la suite

« Vous n’aurez pas ma haine » de Antoine Leiris

Cette semaine, j’ai eu l’occasion de lire plusieurs livres. Certains très bons, d’autres moins ou, à tout le moins, pas à mon goût.

Mais parmi cette sélection choisie pour une semaine de vacances, je ne peux pas passer outre le chef-d’œuvre, et je pèse mes mots, d’Antoine Leiris.

9782213701295-001-x_0_1

Il fait, sans nul doute, partie des œuvres qui Lire la suite

« Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie GRIMALDI

J’ai connu Virginie au hasard d’un article de blog qui avait fait, comme on dit, un buzz. Elle y parlait d’une candidate de jeu télé réalité et j’avais adoré sa plume acerbe, son humour grinçant.

C’était il y a quelques années et depuis lors, je la suis. J’ai dévoré chacun de ses articles. Elle me fait rire, pleurer. Elle a cette capacité à vous émouvoir en quelques mots bien sentis, savamment orchestrés, comme une Lire la suite

Un coeur tranquille et sage

Dernièrement, alors que je regardais les rayons de ma bibliothèque, entre les classiques français et les moins classiques, à savoir Stephen King, Guillaume Musso, Maxime Chattam, j’ai aperçu un livre et ça m’a fait un pincement au cœur.

Ce livre, c’est une femme qui fut importante à une époque qui me l’avait offert, le jour de Lire la suite

Sus aux idées reçues !

Comme vous le savez tous, je suis auvergnate, je vous l’avais écrit ici. Une pure, une vraie, une tatouée. Et je sais très bien quelles sont les idées toutes faites qui se promènent sur notre belle région ! Oh que si, je le sais et d’ailleurs, tous mes petits camarades auvergnats le savent !

6572_bcae_580

Il paraitrait que les auvergnats sont Lire la suite

14600 jours

En ce moment, plus que n’importe quand, je cogite… Possible ça, pour une femme ?,  me direz-vous, bande de petits sournois que vous êtes!! Eh bien oui, ça m’arrive, sachez-le !

Si vous avez suivi mes aventures bloguesques durant les derniers mois, vous avez appris ma Lire la suite

Le temps ne fait rien à l’affaire…

Mardi soir, devant ma télé et en direct, j’ai eu la surprise, disons plutôt le choc de voir deux personnages, l’un que j’aimais beaucoup et l’autre non, créer un buzz comme rarement l’on peut en trouver à la télévision. De ceux qui font se frotter les mains les annonceurs des coupures pubs.

Que l’on aime ou pas Lire la suite

L’arna’cour

Mes chers lecteurs, il faut que je partage avec vous cette intense histoire que j’ai vécue il y a quelques jours. Jamais je n’aurais imaginé que je vivrai telle romance… J’en frétille encore !

Tout a commencé vendredi, alors que je me Lire la suite

#Liebster Awards : fais tourner, fais tourner !

Comme vous l’avez sans doute remarqué, j’ai déserté un peu ces derniers temps. J’avoue ma faute, ma très grande faute. En fait, mon « pigeon voyageur 2.0 » chargé de vous livrer les textes a eu une panne d’aile (je suis crédible?).

liebster-award

Aujourd’hui, voici un article un peu éloigné de Lire la suite

Être ou avoir

Je m’étais dit qu’aujourd’hui, j’allais faire un article gai pour sortir de cette morosité ambiante. Je pensais vous parler un peu de moi, de ce blog que j’affectionne tellement. Et puis, non.

Le cœur n’y est pas.

Étrangement, j’ai la sensation d’avoir franchi un cap hier. Un cap dans Lire la suite

Pour le coeur d’un Pirate

J’aurais dû aujourd’hui vous parler de mon blog,  de cette petite fête intérieure à vous annoncer sa première année, à souffler virtuellement la bougie. Mais aujourd’hui, cela me semble tellement dérisoire.

Il y a de ces journées où le soleil même ne parvient pas jusqu’à nous, tant l’épaisse brouillard l’en empêche.

Je n’aurais jamais imaginé en me réveillant ce matin que Lire la suite

Celle qui prenait le mal à la racine

Un jour comme un autre dans la maison. Un dimanche calme rempli de livres, cahiers, dessins animés et câlins. Bref, des journées comme on en passe tellement d’autres avec la marmaille.

C’était il y a huit jours. Oui, je compte les jours depuis… Parce qu’il me tarde que ça ne devienne qu’un mauvais souvenir. Qu’on arrive à oublier Lire la suite

Illusion 2.0

Pas simple d’avancer dans la vie. Pas facile de trouver l’inspiration, le bien-être, la motivation de chaque jour.

Certains s’y attèlent toute leur vie sans jamais savoir où était leur place, d’autres la trouvent immédiatement.

Il y a ceux qui sont sûrs de leurs destins, comme si tout était tracé et les autres, moins confiants, tentent juste de pousser un peu les coudes pour se créer un Lire la suite

Le Livre de la Jungle

Cette œuvre de Rudyard Kipling a bercé pour beaucoup notre enfance.

Une belle histoire à la fin heureuse. Un garçonnet, Mowgli, est retrouvé par Bagheera, la panthère, dans la jungle. Elle le recueille et l’élève et elle s’efforcera de le protéger du mieux possible, jusqu’à l’arrivée de Shere Khan, le tigre mangeur d’hommes. Alors la fuite devra s’organiser, contre son gré pour Mowgli qui rêvait sa vie dans la jungle et ne veut pas rejoindre le monde des hommes. Sur son chemin, il rencontrera des embûches mais aussi des personnages aimant la vie et en profitant au jour le jour, comme l’ours Baloo.

Un joli conte, plein de poésie et de réflexion sur Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :