Archives Mensuelles: mars 2015

Andreas

Andreas,

 

Déjà trois jours, Trois longues journées qui ne sont que le début de notre calvaire.

Elle avait 16 ans. Elle aimait rire, elle aimait ses amis, elle nous aimait.

 

Lire la suite

Publicités

Elle était là dans ce fauteuil

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans… Enfin n’exagérons rien, mes souvenirs s’embrument un peu certes parfois, mais ceux-ci restent vivaces.

Dans mes souvenirs, il fait toujours beau et je vois le soleil se refléter sur les façades des bâtiments immenses faits de briques noires. J’aime ce sentiment-là, il me donne l’impression de la renaissance, la belle saison, un printemps avancé ou un été tardif. Et je m’y sens bien. L’appartement n’est pas si grand mais il est chaleureux. Une famille nombreuse, du bruit, des allées et venues, des gens qui parlent, chantent, crient.

Elle, elle est là, assise dans un coin de salon. Elle contemple.

Lire la suite

Fille d’Oedipe

Je devais avoir 13 ou 14 ans, l’âge où l’on commence à chercher ce que l’on est.

Chez moi, les livres avaient grande importance, on en parlait aux repas, après les repas, on se regardait lire mutuellement, des heures durant. Ma sœur était ma plus grande conseillère, elle sortait d’une lecture et me disait depuis mon plus jeune âge « tu devrais le lire, il est superbe celui-ci ».

 

Un jour, ce fut le tour de ce livre à la couverture orange, presque rouge. Un nom d’auteur, Jean Anouilh, et deux silhouettes effilées noires sur fond blanc.

J’ai ce livre en tête, jusqu’aux pages cornées et vieillies, tant il a été lu et relu, trônant sur ma table de chevet…

Lire la suite

Au nom de tous les miens

Dimanche 22 mars, 20h.

Je suis devant la télévision en famille, et les résultats tombent : 27,5 %…

Pardonnez-nous, vous nos anciens qui avez combattu, pour qu’on en arrive là.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :