Archives Mensuelles: avril 2015

« Le premier jour du reste de ma vie »

C’était fin janvier, au cœur de ces journées courtes et froides, qu’est sorti le premier roman « le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi, « Ginie » pour celles et ceux qui connaissent cette adorable blogueuse de Femme Sweet Femme.

Après une longue recherche pour le trouver (la demande était forte, et pour cause : elle a un large lectorat et qui n’attendait que cette sortie…), j’ai fini par trouver, dans les rayons d’une librairie, le Saint Graal !

Couverture sur fond de plage, de soleil et de vacances, j’étais alors partie pour passer un moment dépaysant et estival au creux de l’hiver.

Lire la suite

Publicités

Les soirées télé

J’aime beaucoup regarder la télé et j’aime particulièrement certains programmes. Évidemment toutes sources d’information, les documentaires, reportages et séries en tout genre. Et justement, parfois on peut tomber sur des épisodes ou rediffusions qui vous laissent comme scotché devant eux.

C’est précisément ce qui s’est produit ce dimanche pour moi.

Lire la suite

Des racines et des ailes

Une décennie déjà, jour pour jour. Dix petites ou longues années. Selon les jours, je les ressens différemment…

Après une période vide, des questionnements sur ce que seraient mon avenir et ma vie au fond, je me suis retrouvée en face de cet homme en blouse blanche me tendant une feuille. Je ne regarde pas celle-ci, les chiffres parlent semble-t-il, mais je ne les comprends pas. Seule sa voix à lui me reste, encore aujourd’hui, en mémoire.

Lire la suite

De Humanitate

Depuis hier, je suis obsédée par des images. Assise devant le journal télévisé, des choses sont revenues à ma mémoire. Des événements pas si lointains, des atrocités que nous avons tous vécues.

Lire la suite

J’ai dix ans

J’étais en retard ce matin, maman m’a dit de me dépêcher et je fonce dans l’escalier. Trois étages descendus trois marches par trois. Je cours dans la rue qui mène à l’école. Je saute dans les flaques. J’ai les pieds trempés et alors ? Ça sera marrant de rentrer dans la classe et de voir les marques de mes chaussures sur le sol !…

Hier, j’ai eu dix ans, j’ai le droit de m’amuser un peu ! Là-bas dans la cour, il y a les copines qui m’attendent pour jouer à la marelle et à l’élastique et je vais sauter, sauter, sauter….

Lire la suite

Cher Antoine,

J’avais huit ans, neuf tout au plus, la première fois. Je me souviens, j’étais à l’école. Un temps de repos ou d’activités, que sais-je. Et un coin de bibliothèque dans la classe de l’école de cours primaire moyen. Un livre posé là, une couverture amusante : un garçon debout sur une petite planète, et des étoiles tout autour. Alors, je l’ai pris. Et comme j’avais du mal à m’en détacher, la maîtresse m’a dit que je pouvais l’emmener à la maison pour une semaine. Et c’est ce que j’ai fait. Lire la suite

Les petits mots

Après avoir parcouru la semaine dernière une boîte contenant les photos d’avant, je suis tombée cette semaine, dans un coin de tiroir, sur les vieux agendas que j’avais à l’école, les petits mots gardés entre deux pages, tous ces petits souvenirs qui vous renvoient, d’un bond, vingt(-cinq…) ans en arrière !

Lire la suite

La sœur

La vie m’a donné des sœurs. Relations magiques l’on peut avoir avec celles-ci et il me vient aujourd’hui l’envie d’en parler. Et je vais vous parler plus particulièrement de l’une d’entre elles. Une que je ne voudrais pas oublier, au gré d’un récit ou de souvenirs trop lointains pour qu’elles puissent y être associée.

Lire la suite

La Boîte

Elle était assez grande, la boîte. Rigide et sans motifs, pas le style qu’on a envie d’aller attraper pour la fouiller.

Et pourtant…

Ça faisait un moment déjà que je la voyais en bas de ce meuble et que j’avais envie… Une vieille curiosité. Un besoin de regarder encore.

Ah oui, je ne vous ai pas dit ! Je la connais cette boîte. Bien même. Je l’ouvre souvent. Certains jours par envie. Certains jours pour repenser et me souvenir…

Lire la suite

La Bohème…

C’est l’histoire d’une enfant des villes qui a grandi en petit appartement aux tapisseries anciennes.

C’est l’histoire d’une fillette qui voyait peindre son père sur un coin de table de cuisine, entre peintures et pastels, et qui le regardait tracer sur les grandes feuilles des paysages ou des natures mortes.

C’est l’histoire d’une gamine fascinée par une autre époque, un autre temps, qui aime les vieilles rues, le linge aux fenêtres, les gens qui se parlent et l’histoire des lieux.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :