Archives Mensuelles: mai 2015

La bibliothèque vide

J’ai envie de vous présenter une petite fille. Elle s’appelle Elikya, a dix ans et elle est congolaise. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’elle car son histoire a ému ma plume. Lire la suite

Publicités

Les bonbons à la guimauve

Non, c’était certain, je ne serai jamais comme ça, je ne deviendrai pas comme ça, impossible. Ces débordements pleins de sucre et de guimauve, une impression de roudoudous permanente… Beurk, non, pas pour moi. Lire la suite

Mes petits mouchoirs

Comme vous le savez, j’aime la télévision et l’actualité. J’en parle parfois, au détour d’un coup de gueule. Mais la télévision a cela de merveilleux, c’est qu’elle permet aussi de découvrir des perles, des choses qu’on n’aurait sans doute pas vu, dont on n’aurait pas entendu parler mais que les multiples rediffusions vous permettent un jour de voir et dont on ne ressort pas indemnes. Lire la suite

La fureur d’écrire

Je me suis souvent demandée à quoi cela servait finalement d’écrire, de vouloir partager au travers d’une plume ce que l’on vit, ce que l’on ressent. Au final, j’en reviens toujours à ma réponse, très personnelle : cela m’est essentiel. Comme manger ou boire. Lire la suite

La leucosélophobe

Il parait qu’on en a tous au moins une. Même mon ami Sigmund, un copain autrichien un peu âgé, en a parlé. Mais bon, vu ce qu’il en a dit, je ne vous ferais pas l’affront de le citer. Je tiens à garder quelques lecteurs… Lire la suite

Comme une branche à mon arbre

Je l’enviais terriblement. Je me souviens de ça. Je l’enviais et parfois même, il y avait ce petit sentiment de jalousie qui pointait un bout de nez. Mais jamais en mal. Juste j’aurais aimé être comme elle. Un exemple, tout en gardant ma personnalité. Quelques années de plus que moi et la famille qui la trouvait si belle. Elle avait toujours le sourire, je me souviens. Quand je pense à elle, une photo me revient en tête, toujours la même : un beau bébé joufflu illuminé par un radieux sourire. Lire la suite

Parfaitement imparfaite

Comme je vous le disais récemment, je suis un être hybride, mi-femme (mi-thon !) mi-homme et ça me va très bien comme ça !

Je vous ai également parlé de mon aversion, comment dire, épidermique pour certaines de mes congénères, les « hautes sur pattes » stylées Barbie et un peu « chiennes de garde ». Eh bien, à tout bien réfléchir, il y a une autre catégorie, très chère à mon cœur, et qui me hérisse le poil et ça ne m’arrange guère parce que j’ai le poil rebelle… : la ‘femme parfaite’ ! Lire la suite

Sans contrefaçon…

Elles m’énervent. Je n’y peux rien, j’ai essayé pourtant, mais elles m’agacent avec leurs manies, leurs hobbies, leurs expressions…. Oui, je l’avoue et je veux bien faire mon mea culpa : je n’aime pas les femmes.

Heureusement que je n’en suis pas une… !!

Lire la suite

La chambre vide

La nuit tombe. Je suis là, dans le foyer qui est le nôtre et mon esprit se perd.

Ça fait des années déjà que nous partageons ces murs, que nous partageons nos vies. Il en aura fallu du temps pour nous apprivoiser, nous reconnaître, nous aimer à la démesure.

Ce soir, c’est un silence qui règne. Lire la suite

Les fantômes

Ils sont là et je ne vois qu’eux. Tous les jours ils sont là. Et pour être honnête, je ne les aime pas…

Un peu comme on n’aime pas des gens trop envahissants ou des choses qui vous rebutent, là je préférerais qu’ils partent. Mais bon, on n’a pas toujours tout ce qu’on veut. Alors je fais comme tout le monde dans ce genre de situation : je vis avec eux.

Lire la suite

Le refuge

« Il était si gentil, toujours prévenant, pas un mot plus haut que l’autre. »

Autrefois il avait fait leur fierté, et puis… Vous savez, la vie est faite de ces hauts et ces bas. Enfin, c’était ce qu’ils se disaient. Ça aide à passer le cap…

Lire la suite

Là-bas, c’est chez moi…

On a tous un endroit, comme ça, où l’on aime se retrouver, où l’on a besoin de « rentrer » parfois, où l’on aime à aller revoir les gens que l’on a laissés, un « là-bas ». Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :