La fureur d’écrire

Je me suis souvent demandée à quoi cela servait finalement d’écrire, de vouloir partager au travers d’une plume ce que l’on vit, ce que l’on ressent. Au final, j’en reviens toujours à ma réponse, très personnelle : cela m’est essentiel. Comme manger ou boire.

Avant, je n’osais pas montrer, mais tout de même, je passais rarement une semaine sans écrire un texte, parler de ces choses qui me touchent. Cela peut paraître très présomptueux de dire ou affirmer des choses en sachant que des gens vont lire cela. Mais c’est mon mode à moi de communication. Lorsque je suis triste et que rien n’arrive à me remonter, je prends la plume. Mes grands bonheurs sont passés par là, j’ai déclaré des flammes comme ça. Je ne suis pas douée pour parler mais je sais que je trouve les mots, peut-être pas toujours les mots justes, mais à tout le moins, les miens pour dire, exprimer, faire ressentir.

 

C’est toujours un défi, un pari : trouver le mot, l’image, la belle métaphore ou la description de la scène qui va faire rentrer les lecteurs que vous êtes dans mon monde, dans mon univers mental.

Je ne suis pas folle, n’ayez crainte, néanmoins il m’arrive souvent de me réveiller même la nuit, pensant à une phrase que je trouve belle et que j’aimerais insérer dans un de mes textes pour la partager avec vous.

L’écriture, c’est mon essentiel depuis toujours.

block38879821_21plume_rouge3

Et aujourd’hui, grâce à vous, les lecteurs qui avez fait la démarche de venir me lire et de me dire de continuer, plus que jamais, écrire est une raison de se lever chaque jour.

Moi, la timide qui n’a jamais su parler en public, me voilà aujourd’hui à exposer aux yeux de gens inconnus ce qui fait partie de moi : mes amis, mes amours, mes emmerdes, comme disait l’autre… Je vous livre beaucoup, je vous livrerai sans doute encore plus à l’avenir, lorsque petit à petit, nous commencerons à nous lier, à partager, à travers un mot laissé ici ou là, d’un commentaire me parlant de vous. Je vous dirai alors qui je suis, encore plus.

 

J’ai aujourd’hui plus qu’hier et sans nul doute bien moins que demain la fureur d’écrire.

Je nous souhaite à tous une longue route ensemble, je souhaite que vous aimiez encore mes écrits, parfois dans le rire, parfois un peu moins. Que notre famille s’agrandisse encore. Jusqu’à la démesure !

Et je vous remercie, une fois n’est pas coutume, ailleurs que sur d’autres voies où je le fais bien régulièrement, de votre gentillesse et votre bienveillance et au-delà de tout cela, de m’avoir laissé cette porte ouverte pour certains soirs hurler, certains soirs pleurer sur le papier.

 

Si je devais aujourd’hui avoir un souhait, il serait que ma Plume rouge se promène encore longtemps sur des pages blanches et les noircisse encore et encore, aussi longtemps que vous voudrez bien m’accorder vos regards et vos émotions. Et je voulais vous dédier ce texte.

En espérant et en attendant que ce rêve se réalise, je vous envoie à tous mes amitiés plumesques.

Signature Miss Plume

Publicités

Publié le 27 mai 2015, dans Les bonheurs, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Idem Idem, … et idem ❤

    J'aime

  2. Alors là je ne me reconnais pas du tout dans ce que tu as écris, vraiment pas non ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :