Sus aux idées reçues !

Comme vous le savez tous, je suis auvergnate, je vous l’avais écrit ici. Une pure, une vraie, une tatouée. Et je sais très bien quelles sont les idées toutes faites qui se promènent sur notre belle région ! Oh que si, je le sais et d’ailleurs, tous mes petits camarades auvergnats le savent !

6572_bcae_580

Il paraitrait que les auvergnats sont pingres, fermés, légèrement pécores (« plus de vaches au km² que d’habitants », furent les premières paroles d’un ami lors de notre première rencontre…). L’Auvergne serait un coin de campagne, isolé, loin de tout. Nous serions des agriculteurs à l’accent qui roule les R. Rien de pire qu’un auvergnat pour se faire accepter ! Ne m’en parlez pas… Personne ne rentre chez « ces gens-là ».

A bien écouter la rumeur, l’Auvergne regorgerait d’habitants qui seraient fruits de copulations entre Thierry de l’Amour est dans le Pré et l’Oncle Picsou : Baguette sous le bras, achetée en centimes de Francs gardés précieusement sous son oreiller depuis 2001, par peur qu’on lui vole les derniers spécimens. L’habitat de l’Auvergnat n’est guère connu. Les dernières études ont été des échecs puisque sa porte reste fermée aux inconnus, autres que des autochtones qui auraient obtenu le Graal en faisant allégeance de la Toute Grandeur de l’ASM…

auvergne

Alors, malgré tout cela, oui, je suis auvergnate. Jusqu’au bout des ongles même (appelés griffes ou pinces par la rumeur… : plus facile d’attraper le rendu-monnaie grâce à ça..). Et je la connais mon Auvergne, je sais ce qu’elle recèle de beau, de bon, de généreux.  Certes, ne rentre pas qui veut dans nos foyers, mais lorsque s’ouvre la porte, c’est le cœur qui s’ouvre aussi. Vous ferez alors partie de la famille. Il faut juste de la patience.

Bref, je repensais dernièrement à cette rumeur persistante qui colle à la peau de chaque petit Jaunard et je me disais, preuve à l’appui que c’était tellement faux, cette idée d’une fermeture à l’autre, d’une avarice même des sentiments ou d’un manque de générosité gratuite et juste par envie d’offrir du bonheur.

Dernièrement, j’ai eu le bonheur, au hasard d’une de mes publications, de voir le vrai visage de l’auvergnat qui donne sans compter, sans rien attendre en retour. Une personne, un inconnu, m’a félicité pour un texte et l’a partagé, sans me connaître. Il a lu quelques textes de mon cru et j’ai eu la surprise de voir apparaître après juste quelques mots échangés derrière un écran, un article sur son propre blog.

Ce garçon, blogueur également, s’appelle Laurent. On ne se connait pas, on a échangé quelques mots et compris notre « Auvergnitude » réciproque. Un lien s’est créé sans même savoir pourquoi. Comme une reconnaissance.

miss plume par Dernier Métro

Son article, je ne m’y attendais pas, il m’a émue. Profondément émue. Parce qu’il est généreux, sans attente, à la mesure de ce que j’ai pu découvrir de cette personne.

Pour ceux qui auraient envie d’aller le lire, je vous conseille d’y aller. Laurent écrit sur tout et rien, il donne. Il donne ce qu’il est par quelques réflexions. Il offre juste ses lignes et ses mots, sur les sujets qui le passionnent.

Je voulais par le biais de notre reconnaissance territoriale, notre chauvinisme légendaire sans doute aussi, lui dire merci publiquement de cet article que je prends à la mesure de son geste : simplement avec amitié, avec un immense plaisir.

Depuis cet article paru sur ses pages, nous avons décidé de collaborer et vous pourrez me lire prochainement « chez lui », dans sa petite maison, son petit blog à lui, dont l’Auvergnat qu’il est a su m’ouvrir la porte et moi, y entrer pour le plaisir du partage !

A très bientôt à lui dans ma maison, car je vous annonce que je lui laisserai également prendre ma plume blanche et lui offrirai une belle feuille vierge pour qu’il y signe sur ces pages son petit nom propre !

Donc, à bientôt à Laurent et son Dernier Métro. Miss Plume est ravie de t’ouvrir sa porte et son cœur jaune et bleu !

Signature Miss Plume

 

Publicités

Publié le 11 mai 2016, dans Les bonheurs, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Et vive les jolies rencontres en ligne 🙂

    J'aime

  2. J’ai adoré te lire, j’ai ris et me suis bien reconnue dans les préjugés sur l’Auvergne et les auvergnats 😉 Après, rassure toi, c’est partout pareil : je ne connais aucun endroit où on ouvre chaleureusement la porte aux inconnus et les laisse facilement entrer dans nos vies …

    J'aime

  3. Une belle découverte et une belle collaboration à venir!
    C’est une douce histoire que tu nous racontes là Miss Plume.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :