Archives de Catégorie: Les souvenirs

De battre ton cœur s’est arrêté

Tu n’étais pas toujours facile et, sans doute, ne l’ai-je pas Lire la suite

Publicités

Les talons aiguilles

Il y a des objets qui deviennent symboles, des bruits qui se font résonances et ne vous quittent jamais.

Chacun de nous a le sien, ce petit son qui reste en tête et qu’on sait qu’on entendra jusqu’à son dernier souffle, comme un petit refrain qui ne s’éteint jamais. Un réflexe pavlovien. Entendre cela et réagir, avoir des images devant les yeux.

La Madeleine de Proust sans l’odeur ou le goût, juste Lire la suite

L’intronisation

Il y a quelques temps, je vous avais raconté mes petits malheurs et autres gaffes… Vous aviez ri, alors pourquoi pas aujourd’hui vous raconter un événement qui aurait dû être marquant, mais m’a laissé comme un goût bizarre. De ces longs moments de solitude qu’on aimerait quand même bien effacer !

 

Fagotée comme Elisabeth II partant à la Foire Lire la suite

La mémoire en poussière

« Tu vois, c’était il y a longtemps. Des années maintenant. J’étais encore jeune, ou pas tout à fait vieille. En tout cas, pas assez encore pour comprendre les choses de la vie et de Lire la suite

Double peine

On ne se rend pas toujours compte que la vie que l’on mène au quotidien, c’est la vie « pour de vrai » et pas l’ébauche, le coup d’essai Lire la suite

La lettre

Une « collègue » bloggeuse, Aileza, a lancé un petit défi mensuel dans sa rubrique « Apéros Cosmiques », visant à écrire un texte sur un thème donné. Ce mois-ci, il s’agit du thème « Au-delà ». Ayant déjà écrit le texte « Au-delà des apparences » il y a quelques semaines, je ne pensais pas participer avec un ancien écrit et je décidais donc d’attendre la prochaine thématique pour me confronter à vos lectures.

Mais à midi, un événement Lire la suite

L’angoisse du dimanche soir

Années 80. Un petit appartement, un dimanche soir.

Je suis petite et on me rappelle pour la énième fois qu’il faudra aller dormir après le générique du début du film, soit à l’époque 20h30 (petits souvenirs pour les quadragénaires, n’est-ce pas ?!). Lire la suite

Là-bas, c’est chez moi…

On a tous un endroit, comme ça, où l’on aime se retrouver, où l’on a besoin de « rentrer » parfois, où l’on aime à aller revoir les gens que l’on a laissés, un « là-bas ». Lire la suite

J’ai dix ans

J’étais en retard ce matin, maman m’a dit de me dépêcher et je fonce dans l’escalier. Trois étages descendus trois marches par trois. Je cours dans la rue qui mène à l’école. Je saute dans les flaques. J’ai les pieds trempés et alors ? Ça sera marrant de rentrer dans la classe et de voir les marques de mes chaussures sur le sol !…

Hier, j’ai eu dix ans, j’ai le droit de m’amuser un peu ! Là-bas dans la cour, il y a les copines qui m’attendent pour jouer à la marelle et à l’élastique et je vais sauter, sauter, sauter….

Lire la suite

Les petits mots

Après avoir parcouru la semaine dernière une boîte contenant les photos d’avant, je suis tombée cette semaine, dans un coin de tiroir, sur les vieux agendas que j’avais à l’école, les petits mots gardés entre deux pages, tous ces petits souvenirs qui vous renvoient, d’un bond, vingt(-cinq…) ans en arrière !

Lire la suite

La Boîte

Elle était assez grande, la boîte. Rigide et sans motifs, pas le style qu’on a envie d’aller attraper pour la fouiller.

Et pourtant…

Ça faisait un moment déjà que je la voyais en bas de ce meuble et que j’avais envie… Une vieille curiosité. Un besoin de regarder encore.

Ah oui, je ne vous ai pas dit ! Je la connais cette boîte. Bien même. Je l’ouvre souvent. Certains jours par envie. Certains jours pour repenser et me souvenir…

Lire la suite

La Bohème…

C’est l’histoire d’une enfant des villes qui a grandi en petit appartement aux tapisseries anciennes.

C’est l’histoire d’une fillette qui voyait peindre son père sur un coin de table de cuisine, entre peintures et pastels, et qui le regardait tracer sur les grandes feuilles des paysages ou des natures mortes.

C’est l’histoire d’une gamine fascinée par une autre époque, un autre temps, qui aime les vieilles rues, le linge aux fenêtres, les gens qui se parlent et l’histoire des lieux.

Lire la suite

Elle était là dans ce fauteuil

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans… Enfin n’exagérons rien, mes souvenirs s’embrument un peu certes parfois, mais ceux-ci restent vivaces.

Dans mes souvenirs, il fait toujours beau et je vois le soleil se refléter sur les façades des bâtiments immenses faits de briques noires. J’aime ce sentiment-là, il me donne l’impression de la renaissance, la belle saison, un printemps avancé ou un été tardif. Et je m’y sens bien. L’appartement n’est pas si grand mais il est chaleureux. Une famille nombreuse, du bruit, des allées et venues, des gens qui parlent, chantent, crient.

Elle, elle est là, assise dans un coin de salon. Elle contemple.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :